Suite à un documentaire sur la 5 montrant les monastères de la Bucovine nous avons décidé d'aller les découvrir. Pourquoi pas ? Bon, comment dire, il y a du beau et du moins beau... Mais d'abord nous avons atterri à Bucarest, pris le bus jusqu'au centre, marché sur des trottoirs plus ou moins en bon état et sommes arrivés à notre hôtel. Installés nous sommes partis à pied vers le centre historique. Notre 1ère adresse : La Charrette à bières - Caru cu Bere -, lieu historique, incontournable où nous avons découvert La bière de Roumanie

la charrette à bières

bière et guide

et avons goûté à un des plats nationaux la mamaliguta faite de polenta, de crème sure et d'un oeuf, plat roboratif. Fatigués, curieux, nous trouvons ça très bon. Dans les jours qui vont suivre nous nous apercevrons que ç'a été la meilleure...

mamaliguta à l'oeuf et au fromage

Nous rentrons à pied, digestion oblige, et découvrons l'église Stavropoléos

église Stavropoulos

au cours de cette promenade nous découvrons Bucarest et ses ruines, c'est une ville aux immeubles dégradés, très blocs de l'Est, sans charme, sans harmonie, à part le centre historique tout est dans un état déplorable (je m'aperçois d'ailleurs que je n'ai pratiquement jamais photographié la dégradation)

immeubles

 immeuble décoré

Demain est un autre jour.

2ème jour allons-y!

Nous partons guillerets visiter le palais du parlement, édifié sous Ceaucescu à sa demande. Il ruinera son peuple. 400 architectes, 20000 ouvriers volontaires (c'est à dire non-payés), 12 étages, 60.000m2 de parquets, etc... Plus nous approchons plus nous nous rendons compte qu'il est énorme, nous faisons le tour, nous sommes éreintés (ses dimensions 270m de long, 240m de large sans compter le parc qui l'entoure, des hectares) et nous découvrons qu'il fallait réserver la veille la visite avec guide (en anglais la plupart du temps). Nous repartons dépités mais cette fois en bus.

le palais du parlement

 Nous retournons dans le centre historique en passant sur un canal

splaiul independentei

traversons le passage Macca-Villacrosse

passage Macca-Villacrosse

 dans une rue de Bucarest

Nous nous restaurons de choux farcis garnis de la fameuse polenta, il pleut.

choux farcis - polenta - piment

Enfin au cours de notre déambulation un lieu contemporain, une librairie

librairie de Bucarest

puis l'église Icoanei

église icoanei

église icoanei

Insolite, remarquez elle est bras nus alors que lui est en costume. Ce jour-là, il faisait froid et la pluie est tombée 30 secondes plus tard

Bucarest

 insolite toujours, ce coq qui picore (en plein Bucarest) dans l'ancienne cour des princes

coq dans Curtea Domneasca

Continuons notre promenade, une jolie épicerie tenue par un ancien dissident et animateur d'une émission culinaire juste en face de son restaurant

épicerie à Bucarest

Et un peu de mode, que préférez-vous ?

mode Bucarest

ou ça

porte à Bucarest

3ème jour, toujours à Bucarest, prenons le métro et allons au marché (une femme en blouse peut-être responsable des halles me voyant photographier m'a crié dessus me faisant comprendre que c'était interdit ???!!! En 2017 ?)

métro de Bucarest

marché d'Obor

 

Reprenons le métro, partons vers le lac Heràstraù en passant par les places CHarles de Gaulle, Aviatorilor, Arc de Triomphe, Victoriei

les places

sightseing fanfare

lac Heràstraù

un goûter ou simplement un Rocher (salon de thé dont le chef travaille avec le chocolat Valrhona)

Rocher

 nous reprenons notre marche

comment se brancher, se connecter à Bucarest

 

Le soir nous trouvons un restaurant atypique qui nous réjouit (pas loin de notre hôtel)

J'ai bistrot

mur Bucarest

Allez, au lit, demain nous partons pour la Bucovine...

La suite la semaine prochaine ok ?

Rappel : vous pouvez vous abonner à la newsletter de Menus Propos. Pour cela, il suffit de descendre en bas de la colonne de gauche et de suivre les instructions. Précision pour des raisons personnelles je n'accepte pas les inscriptions anonymes. Merci pour votre compréhension.