Pour commencer, il faut que je vous dise que je sors à peine d'une broncho.... qui m'a clouée au lit 3 jours et 1/2 avec une fièvre qui oscillait entre 38° et 39°. Inutile de préciser que je n'étais bonne à rien. J'ai beaucoup dormi et écouté la radio. D'ailleurs, le dimanche matin, à 5h13, quelle surprise, la journaliste Sylvie La Rocca dans son émission "Déjà debout, pas encore couchés" (sur France Inter) m'annonce (ben oui ch'uis malade donc elle ne s'adresse qu'à moi) la présence de Pascale Weeks avec qui elle va s'entretenir. J'étais contente, j'ai écouté sage comme une image (j'avais déjà 39°...). La voix douce de Pascale m'a tenu compagnie pendant un moment, je ne l'ai pas contredite, j'ai même acquiescé à toutes ses réponses, à sa disponibilité (elle a dû se lever tôt...) et... j'ai replongé dans mon sommeil chaotique.
Le lendemain, la fièvre est descendue (38°5), j'ai commencé à lire surtout que j'avais du retard et entre autres, un "vieux" Elle (n° 3186 du 22 Janvier 2007). J'ai TOUT lu. 2ème surprise : un article qui m'interpelle sur le sucre. Je lis, décrypte, critique (en bien) et regarde qui a signé cet article : Estérelle Payany. Encore une fois j'étais contente qu'Estérelle soit venue me distraire et m'instruire.
Après j'ai fini un gros pavé,Lecture_001 recommandé par Marie (la photographe préférée de Doriannn),lors de notre rencontre et franchement j'ai lu cette auteure avec délice,  du policier comme j'aime "so british", une enquête menée sur plusieurs fronts, des personnages un peu caricaturaux mais qui reflètent bien l'Angleterre d'aujourd'hui...
Et hier, enfin, j'ai commencé à sortir du lit, ai repris le chemin de la cuisine. D'ailleurs j'en profite pour remercier Mr. Menus Propos qui a été tour à tour infirmier,cuisinier, aide-ménagère et coursier formidables.

Alors pourquoi ce titre me direz-vous ? Parce que j'ai été sollicité par Stéphane Allard (qui s'occupe, je suppose, de la publicité de Francine entre autres) et qui, gentiment, m'a proposé de me faire parvenir un kilo de farine f l u i d e + un verre Luminarc servant de mesureAumoni_re_aux_pommes_et_caramel_sal__009. J'accepte (c'est la 1ère fois que ça m'arrive, j'allais pas refuser...) et je décide de faire mes crêpes samedi (dernier) sauf que la maladie ... vous savez la suite...
Comme promis à Stéphane, j'ai testé la fameuse recette 4 - 3 - 2 - 1. Et j'ai préparé des aumonières aux pommes et au caramel salé.

Aumoni_re_aux_pommes_et_caramel_sal__006


La recette : pour 4 personnes

Les aumonières :
4 verres de lait - 3 oeufs - 2 verres de farine fluide  Francine - 1 pincée de sel -
Verser le tout dans un saladier, fouetter. Parfumer à votre goût.

Les pommes :
2 pommes - 1 1/2 c à s de sucre roux -
Dans une poêle faire fondre une noix de beurre, faire revenir les pommes pelées et coupées en cubes. Saupoudrer avec le sucre. Laisser cuire 5 min. à feu doux tout en remuant.

Le caramel : (recette prise ICI)
80g sucre - 12cl crème fleurette - 60g beurre salé -
Dans une casserole, faire un caramel à sec. Ajouter la crème préalablement chauffée, porter à ébullition et incorporer le beurre salé coupé en petits cubes. Réserver et garder à température ambiante.

Présentation :
Poser une crêpe sur une assiette, au centre déposer 2 c à s de pommes, rassembler le tour de la crêpe pour former une aumonière, nouer une gousse de vanille autour. Répartir de la sauce au caramel salé.

* Vu la quantité de pâte à crêpes, il vous restera des crêpes que vous mangerez simplement tartinées de caramel salé... Huuuuuuuuuuuuuummmmmmmmmmmm!!!

Bon, maintenant que je suis remise, je vais reprendre mes visites chez vous. L'ordi éteint pendant 4 jours, j'ai pris un sacré retard.